John_Rae_portrait

John Rae, écossais, médecin, trappeur, cartographe, était au service de la Compagnie de la Baie d'Hudson quand, en 1853, des Esquimaux de la région de Pelly Bay lui montrèrent des objets : entre autres de nombreux couverts en argent, un compas brisé, des fragments de montres, une brosse à vêtements, des boutons, et surtout une médaille de Commandant Chevalier du Royal Hanovarian Guelphic Order. Le doute n'était pas permis : ils avaient bien un rapport direct avec l'expédition anglaise Franklin de 1845 dont on était sans nouvelle.

 

 

 

Cette médaille surtout, qui était, sans erreur possible, celle de son commandant : Sir John Franklin ! Ainsi donc la plus importante  expédition que les Anglais avaient lancée à la recherche du Passage du Nord-Ouest : 2 navires, des officiers et équipages aguerris, un chef prestigieux avaient disparu corps et biens !

.

Rae rédigea un rapport qui déclencha à Londres, en 1854,  l'une des plus grandes émotions de l'époque, ajoutée d'un énorme scandale : non seulement les preuves y étaient apportées que la tentative avait échoué et que tous les marins étaient morts, mais les témoignages recueillis ne laissaient aucun doute sur le fait que les rescapés avaient pratiqué l'anthropophagie pour survivre…

.

catafalque de John Rae - église de Kirkwall - îles Orcades - Ecosse

.

John_Rae_catafalque

.

Le rapport du Docteur Rae comportait également un paragraphe qui démontrait l'existence d'un espace maritime entre l'île du roi Guillaume et la Péninsule de Boothia : le fameux Passage du Nord-ouest ! Pourtant, la découverte ne lui fut pas imputée. La Royal Navy préféra l'un des siens. Ainsi le mérite en revient toujours à Sir John Franklin, martyr certes,  mais certainement pas découvreur !