John_Ross_portraitJohn Ross est déjà un navigateur confirmé quand la Royal Navy lui confie le commandement d’une expédition en Arctique.  Deux navires quittent en avril 1818 les docks de Londres pour le Groenland.

 

 

 

Le 31 août, ils pénètrent dans le détroit de Lancaster… Ross croit apercevoir une ligne de montagnes qui barre l’horizon. Il lui donne le nom de “monts Crocker” et, sans vérifier l’exactitude de son observation, décide de revenir sur ses pas, malgré l'avis contraire de ses officiers, dont William Parry et Edward Sabine. Une erreur qui discréditera l’explorateur et qui le poursuivra jusqu’à la fin de sa vie.

 

En 1829, Ross, financé par un ami richissime, Félix Booth, distillateur du gin Booth, affrète un navire à vapeur : le Victory, pour une nouvelle expédition. Il s’adjoint son neveu, James Clark Ross. Ils seront pris par les glaces et devront hiverner 4 ans de suite. Une survie exceptionnelle qui les rendra célèbres auprès du public européen. Ross et son équipage auront des contacts fréquents avec les Inuit. Ils s’inspireront de leur mode de vie pour survivre sur la banquise. 

Le 1er juin 1831, au cours de l’exploration en traîneau à chiens sur la côte ouest de la péninsule de Boothia (nom donné en remerciement à l’affréteur du Victory), James Clark Ross situe pour la première fois le pôle magnétique.

 

Parallèlement à ces événements, Ross commettra une seconde erreur de cartographie. Poussant une reconnaissance en direction du nord-ouest, James avait crut voir sur sa gauche un lien physique entre la Terre du Roi Guillaume et la péninsule de Boothia. Dans le doute, il traça sur la carte des pointillés. De retour en Angleterre, son oncle rédigera une carte officielle où il transforma les pointillés en ligne continue ! En procédant ainsi, il fermait sans le savoir le futur Passage du Nord-Ouest.

Plaque_James_Ross

 

L’expédition Franklin est partie avec cette carte : l’erreur de Ross lui sera fatale. En effet, quand les deux navires, le Terror et l’Erebus, se présentèrent cap Félix au large de la Terre du Roi Guillaume, la seule direction apparemment navigable était à l’ouest, l’est indiquant une baie formée par le trait plein de John Ross… c’était hélas la  direction qu’il ne fallait pas prendre, elle engageait les navires sur un pack de glace infranchissable. Le piège était mortel. L’Erebus et le Terror ne pourront s’en dégager.

Plaque commémorant le passage de James Ross à Toloyoak au Nunavut

et rappelant la découverte du Pôle nord magnétique

 

1829 à 1833...

L'EXPLOIT DE QUATRE HIVERNAGES en IMAGES !

  02 Départ

 

 

 

 

 03 Felix Harbour

 

Départ des docks de Woolwich

le 23 mai 1829  

 

Hivernage à Felix Harbour               

                                        

  04 Vivre comme les Esquimaux

 

 

 

 Vivre comme les Esquimaux pour survivre...                

 

06 Pole magnétique

 

 

 

  


Découverte du pôle nord magnétique par James Ross

 

 

07 Somerset House

 

 

 

 

 

Quatrième hivernage à Fury Beach           

                           
09 Sauvetage

 

 

 

 

John Ross et ses hommes

sont sauvés par le baleinier Isabella

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.